jeudi 29 août 2019


Nous aurons été vivants, Laurence Tardieu,
Stock, 2019

Hannah a perdu sa fille Lorette qui a disparu depuis 7 ans... Umatin, elle croit l’apercevoir sur le trottoir d’en face. Alors tout le désespoir enfoui d’Hannah refait surface. 
Au fil du roman, chacun des personnages se retrouve confronté à une immersion soudaine du passé dans le présent et cela provoque en eux une véritable déflagration intérieureCraignant de ne pas être compris ou de heurter leur entourage, ils dissimulent dans un calme apparent leur bouleversement intime. 
“On pense que les années vous rendront plus fort et on réalise un jour à quel point on est vulnérable.” Mais n’est-ce pas là la véritable force que celle de prendre conscience de sa propre vulnérabilité ?  
“Nous aurons été vivants” est un roman doux et mélancolique sur le deuil impossible, sur la douleur omniprésente à laquelle on ne peut échapper. Mais loin d’être pessimiste, l’auteure nous offre à travers ces portraits de personnages bousculés par leur destin une belle réflexion sur la vie, l’amour, le désir aussi. (Stéphanie, Médiathèque de Thann)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous souhaitez réagir sur cet article ? N'hésitez pas à me laisser un commentaire...