lundi 3 juin 2019



Sauvage, Jamey Bradbury,
Gallmeister, 2019

D’emblée, il y a une couverture, chatoyante de bleu, de vert et de neige.
Et puis aussi le titre « Sauvage » : est-ce le pays qui mérite l’adjectif ou le personnage du roman ?
Alors très vite on est pris par l’histoire de la jeune héroïne de ce roman très original, à fleur de surnaturel.
Tracy à 17 ans, elle vit au fin fond de l’Alaska avec son père et son jeune frère, la maman est morte il y a peu de temps. Voilà pour la famille, mais le vrai monde de Tracy c’est la forêt et les grandes étendues, monde de chasse, de traque et course de chien de traineau.
Un évènement va bouleverser le fragile équilibre. Attaquée en forêt, couverte de sang, Tracy pense avoir tué son agresseur, mais n’ose pas en parler à son père.
Le doute et l’angoisse vont s’installer petit à petit en elle qui doit aussi apprendre à vivre avec un « don » étrange transmis par sa mère.
Sauvage est un roman d’initiation extra-ordinaire comme souvent l’éditeur Gallmeister sait en proposer, intense et puissant. (Annie, Médiathèque de Thann)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous souhaitez réagir sur cet article ? N'hésitez pas à me laisser un commentaire...